Le sauveur blanc

Un film de Charlotte Barbey, Enola Outin et Carla Plumion

Lors du tournage.

Dans notre court-métrage « Le sauveur blanc », nous avons souhaité parlé du phénomène du « white saviorism », le syndrome du sauveur blanc. Nous nous sommes inspirées de penseurs afin de définir un problème réel, et ensuite l’illustrer de la manière la plus juste possible. Nous avons choisi de faire un changement de décor pour séparer la critique de la réflexion. 

À propos des réalisatrices
Charlotte Barbey
Charlotte Barbey

Charlotte a 19 ans, originaire des environs de Grenoble. Elle fait une licence de géographie aménagement (L2). Pendant son temps libre, elle fait beaucoup de photos, peint, lit et aime rencontrer des gens.

Enola Outin
Enola Outin

Étudiante en Langues Étrangères Appliquées, je suis passionnée par les liens singuliers qui unit différentes nations. J’ai pour volonté de travailler en faveur de la consolidation de ces liens. Tout comme j’ai la volonté de me dévouer à la pérénisation des droits de l’Homme. Ces derniers, essentiels, mais loins d’être acquis, doivent être défendus. C’est finalement ce à quoi je décide de consacrer ma vie.

Carla Plumion
Carla Plumion

Carla a 24 ans et fait des études interculturelles franco-allemandes à Fribourg. Ce projet réunit deux choses qui lui tiennent à cœur : l’échange interculturel et la discussion à propos de sujets actuels. La création du film “Le syndrome du sauveur blanc” a été pour elle une expérience très enrichissante.

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :